ZAC du MAS de la Cour-Bellevue EHPAD de BRILLAC - 700 m2 de panneaux photovoltaïques Gendarmerie de Blanzac-Porcheressse Usine pour Hertus Industrie - Zac des montagnes-ouest à Champniers

Actualités

FRAC ANGOULÊME

17 Octobre 2018

 PHOTOVOLTAÏQUE : LE PARI GAGNANT DE LA SAEML

Boulevard Besson-Bey à Angoulême, le FRAC (Fonds régional d’art contemporain), qui présente au public la création artistique actuelle, expose également de façon plus discrète sa toiture aux rayons du soleil. Lors de la construction du nouveau bâtiment* en 2007-2008, ce dernier a en effet été doté d’une centrale solaire d’une puissance de 2,8 kWc (kilowatt crête). Le choix de l’équipement intégré au bâti, encore précurseur il y a dix ans, avait été arrêté par la SAEML Territoires Charente.

«La SAEML, qui a financé en fonds propres la construction du Frac contre un loyer versé  depuis par la Région Nouvelle Aquitaine, venait de lancer sa politique de développement des énergies renouvelables et de l’intégration des performances énergétiques dans les opérations de construction, de réhabilitation et d’aménagement», soulignent Julien Delage et Guillaume Genre, respectivement chef de projets et chargé d’opérations énergies.

Pour illustrer cet engagement en faveur de solutions énergétiques vertueuses, Territoires Charente a donc naturellement investi pour le FRAC dans une démarche Très haute qualité environnementale. L’un des volets se traduisait par la mise en place d’un système de chauffage et de refroidissement économe réalisé à partir d’une pompe à chaleur air/eau. 

L’autre consistait en l’installation d’une centrale solaire composée de membranes photovoltaïques répartis sur quelque 70 m2 de toiture. Avec plus de 30 000 kWh produits en une décennie et revendus à EDF, force est de constater que l’équipement est toujours opérationnel et a tenu toutes ses promesses.

«C’est la première référence de la SAEML en terme de photovoltaïque, l’opération s’est avérée performante d’un point de vue environnemental et architectural. Le chantier du FRAC a lancé la dynamique et c’est un pari gagné», poursuit Julien Delage.

Territoires Charente a ensuite accompagné des installations solaires de plus en plus importantes, sur tout type d’édifices publics ou privés, et a développé une véritable expertise en ingénierie énergies renouvelables. 

La SAEML totalise aujourd’hui, sur le territoire français, une quarantaine de projets raccordés au réseau EDF ou en cours de raccordement. L’ensemble représente une puissance de 8 000 kWc et environ 5 ha de panneaux photovoltaïques.

«Les champs d’application évoluent aussi, précise Guillaume Genre. Après les toitures, les ombrières, on s’oriente vers le développement de centrales solaires au sol. Ces projets, encouragés par l’Etat, peuvent être implantés sur des terrains dégradés (anciennes déchèteries, carrières, friches industrielles...) aujourd’hui sans usage et qui sont ainsi valorisés.»

 

* Le FRAC était auparavant hébergé à l’hôtel Saint-Simon.

 

 

 

 

 

 

 

 


> Lire la suite

BROSSAC

17 Octobre 2018

SITES SCOLAIRES : DEUX EN UN

A Brossac, la maternelle Alfred-de-Vigny et l’école élémentaire Honoré-de-Balzac feront bientôt adresse commune. Actuellement, le premier établissement se trouve dans le centre, le second, à l’entrée du bourg et les grands élèves se rendent chaque jour à pied chez les plus petits à l’heure du déjeuner. A la fois pour supprimer un déplacement délicat et pour augmenter le confort des enfants, la communauté de communes (CDC) des 4B, en charge de la politique scolaire dans son périmètre, a décidé d’investir (enveloppe d’opération: 2,2 millions d’euros) dans un lieu unique. 

La SAEML Territoires Charente a été retenue en juillet (2018) pour une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage et accompagne les élus - du suivi des études de conception à la fin du chantier - dans leur projet de restructuration du groupe scolaire. La SAEML est déjà intervenue à de nombreuses reprises dans ce type d’opérations, notamment à Sireuil, Roullet, Saint-Saturnin, Fléac, Barret, Ruffec... et dispose dans ce domaine d’une expérience reconnue.

A Brossac, l’objectif de la CDC est de redessiner le site de l’école élémentaire pour agrandir sa capacité d’accueil. Le chantier se répartira entre constructions neuves (500 m2) et réhabilitations de l’existant (700 m2) dont fait partie le grand bâtiment désormais vacant de l’ancien Groupe d’observation dispersé (classes collège de 6e et 5e). 

A terme, six salles de classes au lieu de quatre aujourd’hui, une salle de motricité-dortoir et un restaurant scolaire seront à la disposition des petits usagers. Le nouveau groupe scolaire dont la livraison est prévue à l’horizon 2020 accueillera également des enfants d’Oriolles et de Passirac.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


> Lire la suite

MANSLE

17 Octobre 2018

DU NEUF POUR LE CONFORT DES GENDARMES

Confolens (2010), Blanzac (2013), Ruffec (2020, en cours) et maintenant Mansle... A l’horizon 2021, la commune connue pour sa passion fuchsia hébergera une nouvelle gendarmerie. En moins d’une décennie, Territoires Charente a ainsi accompagné la construction de quatre casernes en Charente. Un décompte qui témoigne d’un vrai savoir-faire dans un secteur où abondent les contraintes techniques et administratives. 

La SAEML est, dans ce nouveau projet (coût estimé des travaux : 2,2 M€ HT), chargée depuis mars (2018) de l’assistance à maîtrise d’ouvrage pour le compte de la communauté de communes (CDC) Coeur de Charente.

«L’actuelle gendarmerie de Mansle ne répond plus aux normes en matière de logement et depuis les attentats, le ministère de l’Intérieur a renforcé les mesures sécuritaires : hauteur des clôtures de plus de deux mètres, distance de six mètres entre l’enceinte de la caserne et la voie publique, résistance accrue des portes et fenêtres...», détaille Diane Defossé-Sardin, cheffe de projets à la SAEML, pour expliquer le choix de la CDC d’investir dans du neuf.

Territoires Charente, qui conduit l’opération de A à Z aux côtés de la collectivité et de l’Agence technique départementale, a pris part en juillet au lancement du concours de maîtrise d’œuvre. Suivront les études (avant-projets sommaire et définitif, projet...), le dépôt du permis de construire, la consultation des entreprises, le suivi des travaux et la livraison à l’automne 2021.

Quelque vingt-huit cabinets d’architectes ont fait acte de candidature pour le projet manslois. Ils ne seront plus que trois fin octobre, trois dont les esquisses seront  départagées en janvier 2019 lors d’un jury d’attribution.

Sur un terrain global de 5 000 m2, la future gendarmerie se divisera en deux pôles bien distincts : l’un consacré aux bureaux (220 m2) et locaux techniques (130 m2), l’autre aux logements de fonction. 

Dix maisons individuelles avec garages sont prévues (deux T3 de 70 m2, cinq T4 de 88 m2 et trois T5 de 106 m2) ainsi que deux chambres de 20 m2 destinés aux gendarmes adjoints volontaires. L’ensemble sera situé à proximité de la caserne actuelle, toujours à l’entrée sud de Mansle et à deux pas de la RN10.

«L’Etat verse un loyer à Cœur de Charente qui est propriétaire des lieux. Cette configuration permet d’imaginer une éventuelle reconversion du site, précise Diane Defossé-Sardin. Dans l’immédiat, la volonté des élus communautaires est de mettre à disposition des gendarmes et de leur famille un équipement confortable, aux normes et de qualité.»

 

 

 

 

 

 

 

 


> Lire la suite
Notre actualité Flux RSS de nos actualités

EDITO
EN FAVEUR DU LOGEMENT
> lire la suite
NERSAC - JARNAC - GOND-PONTOUVRE
Réhabilitations : Les entreprises à pied d'oeuvre
> lire la suite
Commercialisation
Nos implantations disponibles
ZAC DU MAS DE LA COUR BELLEVUE / Cognac
Un pôle stratégique pour l’agglomération de Cognac
ZAC DES MONTAGNES OUEST / Champniers
La zone de commercialité la plus importante de Charente
Toutes nos opérations
sur la Carte Interactive

Accéder à notre carte interactive