ZAC du MAS de la Cour-Bellevue EHPAD de BRILLAC - 700 m2 de panneaux photovoltaïques Gendarmerie de Blanzac-Porcheressse Usine pour Hertus Industrie - Zac des montagnes-ouest à Champniers

Actualités

BARBEZIEUX-SAINT-HILAIRE

17 Octobre 2018

UNE MAISON PLEINE DE SANTE

Lumineux, fonctiaonnels, vastes, proches du centre-ville... Les premiers avis de patients vantent le confort des lieux. Depuis le 3 septembre (2018), jour de l’ouverture de sa Maison de santé pluridisciplinaire, Barbezieux est entrée dans une nouvelle ère médicale. 

Après 13 mois d’un chantier relayé pour la ville par la SAEML Territoires Charente dans le cadre d’une assistance à maîtrise d’ouvrage, l’investissement communal (1,23 million d’euros HT, aidé essentiellement par l’Etat et l’Europe) donne toute sa mesure.

«La municipalité a envisagé ce projet pour regrouper les médecins encore présents, leur permettre de partager les besoins, les connaissances et pour donner à d’autres l’opportunité de nous rejoindre. (...) L’objectif est d’assurer un destin médical à la population», confiait Daniel Couprie, adjoint au maire, pendant les travaux. 

Aujourd’hui, les quatorze cabinets accueillent la vingtaine de locataires attendus: généralistes, spécialistes, infirmières, orthophoniste, psychologue, ostéopathes, diététicienne, réflexologue... Sur les cinq généralistes, trois viennent de s’implanter dans la commune. 

«Les praticiens ont pris possession de leur nouveau lieu de vie et tous saluent la qualité du bâtiment, certains travaillaient avant dans des locaux exigus et pas vraiment adaptés», rappelle Amandine Dejonghe, chargée d’opérations à la SAEML, qui a suivi le dossier avec les élus, de la définition des besoins à la livraison de l’espace mutualisé.

Qu’il s’agisse de la taille des cabinets médicaux - équipés chacun d’une double porte pour préserver la confidentialité des échanges -, de l’accueil des patients et de nombreux autres paramètres, tout a été conçu en concertation avec les professionnels de santé. 

Au cours des trois dernières années, Territoires Charente, qui intervient aussi pour le suivi des aspects administratif, juridique et financier de l’opération, a prêté son expertise à la construction d’une demi-douzaine de maisons de santé dans le département. Deux livraisons sont prévues entre 2019 et 2020, l’une à Vars et l’autre à Aigre. L’équipement de Barbezieux sera officiellement inauguré le 26 octobre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


> Lire la suite

BARBEZIEUX-SAINT-HILAIRE

17 Octobre 2018

ENERGIE : LA CHALEUR EN PARTAGE

Equiper Barbezieux-Saint-Hilaire d’un réseau de chaleur respectueux de l’environnement et bien sûr économique, c’est l’un des projets novateurs sur lequel travaille actuellement l’équipe municipale. Elle vient, dans cette perspective, de confier une étude de préfaisabilité à la SAEML Territoires Charente, liée pour l’occasion à TH2i, entreprise experte en solutions thermiques.

« Ce qui a donné un coup d’accélérateur au souhait déjà ancien de développer un réseau de chaleur, c’est le fait que depuis un an la communauté de communes (CDC) des 4B a obtenu l’appel à projets Tepos (Territoire à énergie positive). Parallèlement Barbezieux a mis en place des actions en termes d’économie d’énergie : gestion différenciée de l’éclairage public, bornes de recharge pour véhicules électriques... Enfin le contexte, avec la loi de finances 2018 (hausse des taxes Etat sur les énergies fossiles), nous incite à nous interroger fortement sur le sujet », expliquent Gilles Châtelier, adjoint au maire en charge de l’environnement et Nathanaël Lybrecht, directeur général des services.

Le projet de la ville est d’investir dans un réseau de chaleur qui fera appel à une énergie renouvelable : biomasse ou solaire thermique ou géothermie... La demande faite à la SAEML et TH2i de dresser un état des lieux des consommations et des sources de production permettra d’opter pour la solution la mieux adaptée aux besoins et au tissu urbain existant. 

 

Avec les industriels

 

A partir d’une unité de production (ou chaufferie centrale) dont le dimensionnement fera l’objet d’une autre étude, le réseau devra fournir l’énergie propre à approvisionner en chauffage et en eau chaude sanitaire un ensemble des bâtiments publics et privés. 

La liste potentielle comprend des sites de la Ville (gymnases, salle de spectacle, médiathèque), de la CDC 4B (écoles et piscine), de la Région (lycée) ou encore l’hôpital. Des résidences de bailleurs sociaux sont aussi dans le périmètre pressenti ainsi qu’une trentaine d’entreprises implantées dans la zone d’activité Plaisance.

« La particularité de notre démarche est que nous souhaiterions, au-delà des partenaires institutionnels ou publics, travailler avec les industriels qui, pour certains, s’interrogent sur leur process et voient un gain pour leur productivité », précise le directeur général des services.

 

L’expertise de la SAEML

 

Territoires Charente évalue donc les consommations énergétiques actuelles et futures en collectant les informations auprès des utilisateurs (factures, contrats d’entretien des chaufferies, plans et périodes d’utilisation des bâtiments, etc). Les thermiciens de TH2i vont notamment effectuer des relevés sur les modes de production (chauffage et eau chaude sanitaire) existants, sur l’état d’isolation des bâtiments à raccorder...

« Ces données analysées vont renseigner la commune sur les besoins thermiques à l’année, sur le coût du kWh propre à chaque site, sur les installations et sur un périmètre affiné du futur réseau », détaille Guillaume Genre, chargé d’opérations énergies à la SAEML.

L’étude va également fournir aux élus une projection de l’évolution du coût de l’énergie sur les vingt prochaines années, une comparaison avantages/inconvénients des différentes solutions d’approvisionnement du réseau de chaleur ainsi qu’un montage juridique et administratif du projet. 

« On a une habitude de travail déjà ancienne avec la SAEML, souligne Nathanaël Lybrecht. La qualité de ses équipes est reconnue et elle dispose d’un pôle dédié à ces questions. La ville s’est tout naturellement tournée vers Territoires Charente, cela paraissait intéressant de s’appuyer sur son expertise. »

 

* groupe Alliance 2i, Périgny, Charente-Maritime

 

 

 

 

 

 

 

 


> Lire la suite

FRAC ANGOULÊME

17 Octobre 2018

 PHOTOVOLTAÏQUE : LE PARI GAGNANT DE LA SAEML

Boulevard Besson-Bey à Angoulême, le FRAC (Fonds régional d’art contemporain), qui présente au public la création artistique actuelle, expose également de façon plus discrète sa toiture aux rayons du soleil. Lors de la construction du nouveau bâtiment* en 2007-2008, ce dernier a en effet été doté d’une centrale solaire d’une puissance de 2,8 kWc (kilowatt crête). Le choix de l’équipement intégré au bâti, encore précurseur il y a dix ans, avait été arrêté par la SAEML Territoires Charente.

«La SAEML, qui a financé en fonds propres la construction du Frac contre un loyer versé  depuis par la Région Nouvelle Aquitaine, venait de lancer sa politique de développement des énergies renouvelables et de l’intégration des performances énergétiques dans les opérations de construction, de réhabilitation et d’aménagement», soulignent Julien Delage et Guillaume Genre, respectivement chef de projets et chargé d’opérations énergies.

Pour illustrer cet engagement en faveur de solutions énergétiques vertueuses, Territoires Charente a donc naturellement investi pour le FRAC dans une démarche Très haute qualité environnementale. L’un des volets se traduisait par la mise en place d’un système de chauffage et de refroidissement économe réalisé à partir d’une pompe à chaleur air/eau. 

L’autre consistait en l’installation d’une centrale solaire composée de membranes photovoltaïques répartis sur quelque 70 m2 de toiture. Avec plus de 30 000 kWh produits en une décennie et revendus à EDF, force est de constater que l’équipement est toujours opérationnel et a tenu toutes ses promesses.

«C’est la première référence de la SAEML en terme de photovoltaïque, l’opération s’est avérée performante d’un point de vue environnemental et architectural. Le chantier du FRAC a lancé la dynamique et c’est un pari gagné», poursuit Julien Delage.

Territoires Charente a ensuite accompagné des installations solaires de plus en plus importantes, sur tout type d’édifices publics ou privés, et a développé une véritable expertise en ingénierie énergies renouvelables. 

La SAEML totalise aujourd’hui, sur le territoire français, une quarantaine de projets raccordés au réseau EDF ou en cours de raccordement. L’ensemble représente une puissance de 8 000 kWc et environ 5 ha de panneaux photovoltaïques.

«Les champs d’application évoluent aussi, précise Guillaume Genre. Après les toitures, les ombrières, on s’oriente vers le développement de centrales solaires au sol. Ces projets, encouragés par l’Etat, peuvent être implantés sur des terrains dégradés (anciennes déchèteries, carrières, friches industrielles...) aujourd’hui sans usage et qui sont ainsi valorisés.»

 

* Le FRAC était auparavant hébergé à l’hôtel Saint-Simon.

 

 

 

 

 

 

 

 


> Lire la suite
Commercialisation
Nos implantations disponibles
ZAC DU MAS DE LA COUR BELLEVUE / Cognac
Un pôle stratégique pour l’agglomération de Cognac
ZAC DES MONTAGNES OUEST / Champniers
La zone de commercialité la plus importante de Charente
Toutes nos opérations
sur la Carte Interactive

Accéder à notre carte interactive